Diagnostic prénatal (centre pluridisciplinaire)

Le diagnostic anténatal est une spécialité qui a pour objectif de dépister avant la naissance une éventuelle pathologie de l’enfant à naître afin d’établir un diagnostic, un pronostic et une prise en charge adaptée.

Secrétariat : 02.96.01.75.11 de 9h à 17h
Pavillon de la Femme et de l’Enfant (PFE) – RDC- Consultations externes

En dehors des horaires d’ouverture du secrétariat, en cas d’urgence, l’accès au CPDPN se fait sur appel au bloc obstétrical 02.96.01.71.39.

L’équipe

Le CPDPN bi-site est composé de médecins obstétriciens, échographistes référents, sages femmes de diagnostic prénatal, chirurgiens de toutes spécialités, pédiatres de maternité, pédiatres néonatalogues, généticiens, neuropédiatres, radiopédiatres, et psychologues.
Voir l’organigramme
Une psychologue dédiée au CPDPN peut vous soutenir tout au long de votre parcours en fonction de vos besoins.

Prises en charge

Notre équipe réalise de gestes d’amniocentèse et de biopsie de trophoblaste en cas de nécessité pour établir des diagnostics précis...

  • L’amniocentèse consiste à prélever une petite quantité de liquide amniotique dans lequel baigne le bébé. Ce geste est réalisé dés 15 semaines d’aménorrhée (soit 13 semaines de grossesse), sous contrôle échographique permanent. La douleur est comparable à celle d’une prise de sang. Le risque de fausse couche secondaire au geste est faible inférieur à 0.5%.
  • La biopsie de trophoblaste est un examen qui peut être réalisé plus précocement entre 11 et 14 semaines aménorrhée. Il est également réalisé sous contrôle échographique permanent. Une anesthésie locale de la peau permet d’effectuer ce geste dans les meilleurs conditions. Le risque de fausse couche secondaire au geste est faible inférieur à 1%.

Dépistage précoce de la trisomie 21

Le centre de diagnostic prénatal vous offre ses compétences concernant le dépistage précoce de la trisomie 21 au 1er trimestre ainsi que le dépistage et diagnostic des malformations fœtales.
Le dépistage de la trisomie 21 peut être réalisé si vous le souhaitez :

  • au premier Trimestre de grossesse en deux temps :
    1. Réalisation d’une échographie de dépistage avec mesure de l’épaisseur de la clarté nucale.
    2. Si la mesure de la nuque est fine une prise de sang permettant d’établir un risque pour le foetus d’être atteint d’une trisomie 21 vous est proposée.
    Le résultat vous est par la suite communiqué et peut amener à la proposition d’examens complémentaires (nouvelle prise de sang ou prélèvements foetaux en fonction du risque). Lire la fiche explicative
  • au deuxième trimestre de la grossesse vous pouvez aussi bénéficier du dépistage par une prise de sang
  • Le DPNI, nouvelle technique de dépistage de la trisomie 21 est une prise de sang qui vise à doser l’ADN libre circulant foetal issu du chromosome 21 dans le sang maternel. Il est pris en charge par la sécurité sociale sous certaine conditions :
    - votre risque calculé en fonction des examens précédemment cités est compris entre 1/51 et 1/1000,
    - antécédent pour le couple d’une grossesse avec Trisomie 21,
    - grossesse gémellaire,
    - âge maternel supérieur à 38 ans avec absence de mesure de la clarté nucale...

Spécificités

Ce centre a pour mission :

  • de favoriser l’accès à l’ensemble des activités de diagnostic prénatal et d’assurer leur mise en oeuvre en constituant un pôle de compétences cliniques et biologiques au service des patients et des praticiens,
  • de donner des avis et conseils en matière de diagnostic, de thérapeutique et de pronostic, aux cliniciens et aux biologistes qui s’adressent à eux lorsqu’ils suspectent une affection de l’embryon ou du foetus,
  • d’organiser des actions de formation théorique et pratique destinées aux praticiens concernés par le diagnostic prénatal des diverses affections de l’embryon et du foetus.

L’agence de la biomédecine a délivré pour le Centre Pluridisciplinaire de diagnostic prénatal du centre hospitalier de SAINT-BRIEUC une autorisation d’activité.

Saisine du CPDPN

La saisine du CPDP peut se faire par la femme ou le couple directement ou par un médecin ou par une sage-femme prenant en charge la patiente, notamment par le médecin traitant ou par un médecin participant à l’activité du CPDP.

Lorsqu’il s’agit d’un médecin extérieur au CPDP ou d’une sage-femme , cette demande s’accompagne du dossier médical ou d’une fiche type de renseignements établie par le centre et dûment remplie par le correspondant. Cette fiche contient un minimum de renseignements concernant la grossesse en cours et précise le motif qui justifie la saisine du CPDP.
Cette demande est aussi associée à un consentement écrit de la femme à la présentation de son dossier et à conservation de données la concernant par le centre conformément à l’article R 2131-16 .
Si la saisine est faite à l’initiative de la femme, comme le prévoit l’article R 2131-16, cette dernière fournit au CPDP tous les éléments nécessaires pour une délibération complète et éclairée de l’équipe pluridisciplinaire. Un rendez-vous avec un médecin de l’équipe pluridisciplinaire lui sera proposé.
Dans tous les cas, cette saisine se fait par transmission au secrétariat du CPDP d’un dossier complet comportant l’imagerie et les résultats des examens biologiques obtenus antérieurement.
En savoir plus

Voir en ligne : Notre CPDPN est adhérent à la fédération des CPDPN - accéder au site ici

Navigation