numéro standard 02.96.01.71.23.

Les services et les activités du Centre Hospitalier

Prendre un rendez-vous.

Votre centre hospitalier

Vous êtes dans : Accueil > Hospitalisation > Les services de soins > Les services medico-techniques > Pages additionnelles imagerie médicale > Les examens radiologiques > Infiltrations

Infiltrations

Protocole de préparation pour une infiltration

  • Le jour de l'examen, prendre une fiche de circulation au bureau des Consultations Externes LIEN
  • vous munir de votre ordonnance, de votre dossier radiologique, des produits pharmaceutiques prescrits ainsi que du résultat du  bilan de coagulation
  • Arrêt des traitements anticoagulants, voire relais héparinique si nécessaire

Buts

 Introduire dans une articulation dégénérée un anti-inflammatoire stéroïdien

Moyens

Utilisation des différentes méthodes de repérage pour se placer dans une articulation : scopie télévisée, scanner , échographie, selon l'articulation, selon les habitudes et préférences du praticien, et selon les délais des rendez-vous.

Méthodes

Conditions aseptiques maximales, repérage, anesthésie locale en fonction des sites à ponctionner, contrôle de positionnement par injection locale d'iode, puis injection du corticoïde retard

Impératifs

Votre coopération et une immobilité parfaite .

Suites

L'action de ces produits n'est pas immédiate , il faut attendre quelques jours pour commencer à en retirer des bénéfices. Un repos de l'articulation est nécessaire après votre infiltration ( arrêt de travail de 3 jours pour certaines localisations )
EN CAS D'INFILTRATION AU DECOURS D'UNE ARTHROGRAPHIE : amener en plus une boite d'Altim.

Infiltration articulaire

Qu'il s'agisse d'une articulation périphérique ou axiale ou des articulaires postérieures , costovertébrales, le principe reste le même et est similaire à une arthrographie

L'infiltration peut se faire sous scopie télévisée ou sous scanner , voire sous échographie .Il faut donc bien préciser quelle articulation est en jeu à la prise du rendez vous. Le premier temps de cet examen est une introduction d'une aiguille dans l'articulation douloureuse, avec un contrôle par une opacification, puis injection du corticoïde retard.

Infiltration péri-radiculaire

Vous pouvez prendre connaissance de la fiche explicative 

Le principe est assez voisin mais l'injection est extra-articulaire

L'examen se déroule le plus souvent sous scanner, en procubitus ou en décubitus selon les étages pathologiques. Il est réalisé une anesthésie locale .Le but est de placer l'aiguille en regard de l'émergence de la racine au niveau du trou de conjugaison rétréci par de l'arthrose ou par une hernie discale . Un contrôle de positionnement de l'aiguille est réalisé avec un millilitre de Omnipaque180 afin d'opacifier la gaine de la racine .Cette méthode thérapeutique n'est pas douloureuse, mais implique une immobilité rigoureuse .

Infiltration épidurale

L'injection s'effectue dans l'espace péridural et doit donc être précise, patient en procubitus abord médian cervical et opacification de l'espace épidural avec le Omnipaque 180 qui doit diffuser tout autour de la dure-mère , puis l'Altim est injecté et diffuse autour des racines sur plusieurs étages.

Donc même protocole vis à vis de la coagulation et de l' allergie au produit de contraste iodé . une coopération entière est nécessaire afin d'assurer une immobilité totale .

Partager cette page sur

eZ Publish - © Territo - Inovagora