numéro standard 02.96.01.71.23.

Les services et les activités du Centre Hospitalier

Prendre un rendez-vous.

Votre centre hospitalier

Vous êtes dans : Accueil > Hospitalisation > Les services de soins > Les services de chirurgie > Chirurgie digestive et viscérale > Qu'est ce qu'une hernie inguinale ?

Qu'est ce qu'une hernie inguinale ?

La hernie inguinale est très fréquente, en particulier chez l'homme.

Il s'agit de l'élargissement d'un canal naturel qui existe à travers la paroi abdominale.

Pour des raisons diverses, ce canal peut s'élargir, ou ses parois peuvent s'affaiblir. Dans ce cas, ce qui est en arrière de la paroi musculaire, à tendance à "sortir" à l'extérieur, sous la peau. Cette extériorisation est favorisée par tout ce qui augmente la pression intra-abdominale: efforts physiques, mais aussi toux, efforts pour uriner, constipation.

Docteur, est ce que c'est grave ?

Dans la majorité des cas, une hernie ne présente pas de caractère de gravité mais il faut savoir :

  • Qu'elle ne guérira pas toute seule, même si elle peut rester stable, parfois longtemps.
  • Qu'elle peut grossir et devenir gênante
  • Qu'elle peut être douloureuse
  • Enfin exceptionnellement elle peut s'étrangler (intestin grêle, le plus souvent, "coincé" à l'extérieur de la cavité abdominale).

Cette complication est assez rare mais nécessite une intervention chirurgicale en urgence.

Faut il se faire opérer ?

Se faire opérer n'est jamais une obligation sauf en cas de hernie étranglée.

Mais une hernie ne guérit jamais et va s'aggraver tout le long de la vie du patient.

Par ailleurs, l'intervention chirurgicale , est d'autant plus simple et efficace que la hernie n'est pas trop grosse, et d'autant moins risquée que le patient n'est pas trop âgé.

Il est donc conseillé de songer à se faire opérer dès que la hernie est gênante, ne serait ce que parce qu'on y pense souvent, ou qu'on se restreint dans ses activités physiques.

Comment fait-on ?

Il existe 3 principales méthodes chirurgicales :

En rétrécissant le canal élargi

C'est ce qui a été fait depuis très longtemps en rapprochant à l'aide de fils les muscles de ce canal.

La meilleure technique de ce type est la technique de SHOULDICE

En obturant l'orifice interne du canal élargi

On place alors une prothèse, ou plaque de "nylon" souple en arrière des muscles, cette prothèse bouchant l'orifice interne du canal.

C'est dans cette technique que l'on peut utiliser la coelioscopie,

En obturant l'orifice externe du canal élargi

La prothèse est alors placée en avant des muscles ou elle est fixée de façon à ne pas s'arracher lors des efforts de poussée. La technique de référence est la technique de "LICHTENSTEIN".

Comment choisir ?

La première question est la suivante: faut il une prothèse (plaque) ou non?

Les principales études et l'HAS (Haute Autorité de Santé) ont démontré l'intérêt de la pose de prothèses ou plaques dans le traitement de la hernie de l'aine (diminution du risque moyen de récidive de 13% à 1,5%)

En avant ou en arrière des muscles ?

C'est votre chirurgien qui vous guidera (en concertation avec le médecin anesthésiste).

L'anesthésie peut être loco-régionale (Rachianesthésie , péridurale) ou générale, sauf en cas de coelioscopie où l'anesthésie générale est obligatoire.

Partager cette page sur

eZ Publish - © Territo - Inovagora